Solane Genevaux

Etudiante à l'IMAC. High-functioning nerd and memelord.

Anomaly

Bélial stood above him, in all his demonic glory. A feral smile stretching his lips, his black sword at his side. Cursed sword. Wrandrall’s sword, covered in blood.

Oh.

That’s what was wrong. He’d been stabbed by his devil of a father. And he was probably dying.

Blue Sky

Ceci est une traduction du premier chapitre d’une fanfiction sur le jeu Portal 2, faite en 2012. Comme pour Ascension, je n’en suis plus satisfaite et pense la réviser bientôt.

Ascension

Il vit son reflet porter la main à sa joue gauche, et sentit ses propres doigts caresser trois longues cicatrices, souvenirs d’une rixe où son adversaire avait voulu faire le malin.
Il en était mort.
Le junkie eu un rictus, et caressa le manche du couteau caché sous ses frusques : tuer ou être tué, prédateur ou proie, telle était la loi des Bas-fonds.
Et il avait bien l’intention de rester prédateur.

How to care for a halfling

Zéhirmann had always been curious. Even if he knew this particular trait often dragged him into all kinds of trouble, this itch in the back of his mind always had to be scratched if he wanted to sleep peacefully at night.
So when the itch manifested itself while he washed the group’s dishes with his half-devil of a companion, he didn’t think twice.
“- Say, Wrandrall…
– Hm ?
– Why do you never take your cape off ?”

De braise et d’obsidienne (chapitre 3)

Le génasi se tourna vers lui, prenant un moment pour apprécier la situation ; il avait affaire à un hybride, fruit d’une créature ayant causé le trépas de centaines d’humains et de Monstres. Sa seule existence était pour certains un douloureux rappel de la perte d’êtres chers, son impossible lignage une anomalie inexplicable. La longévité de certains Monstres n’aidait pas à oublier le passé.

N’importe qui avec la moitié d’un neurone aurait pu deviner que le jeune homme traînait un passé difficile. Doublé d’une sacrée anxiété sociale.

De braise et d’obsidienne (chapitre 2)

« Tout va bien, je t’assure. Je ne te veux pas de mal. »

Un froissement de tissus, la voix plus proche ; le plus âgé s’était accroupi face à lui. Cette voix semblait pouvoir inspirer une confiance aveugle à n’importe qui, et Wrandrall ne faisait pas exception.

De braise et d’obsidienne (chapitre 1)

« C’est toi… » souffla-t-il, incrédule. Il avait entendu les rumeurs, comme tout le monde, mais il n’aurait jamais pensé…

Les derniers démons avaient disparu durant la guerre, celle qui avait déchiré l’harmonie entre Humains et Monstres et avait banni ces derniers sous les montagnes. Cruels et d’une puissance sans égale, ils avaient causé des ravages dans les deux camps, répandant le sang et les cendres sur les champs de bataille. Le plus puissant d’entre eux, le démon Bélial, avait réussi à anéantir une bonne partie de la vie dans le secteur avant d’être vaincu.

Et à laisser une descendance. Avec une humaine.

Une lignée d’hybrides, mi- humains mi- démons, cachée dans les lieux les plus reculés de la surface, et qui n’était sortie de l’ombre seulement lors de l’Exode, quand la plupart des Monstres avaient quitté les souterrains pour venir s’installer à la surface.

Dont l’un des dernier représentant tremblait comme une feuille sous le regard brûlant de Zéhirmahnn.